Société d'Étude de l'Environnement

SEDE SA

ImPorTun

Immissions aux portails des tunnels routiers

Exemple des concentrations de NO2 simulées à l'aide d'Importun au portail d'un tunnel

ImPorTun est un modèle de type multi-boîte stationnaire pour le calcul des concentrations de polluants au portail de tunnels routiers.

Les systèmes de ventilation empêchent l'air vicié du tunnel de sortir par les portails. De tels systèmes sont très gourmands en argent et en électricité ; malgré une baisse prévisible des concentrations de polluants aux portails, leur bilan écologique est nettement négatif. Afin d'aider à la décision d'implanter ou non de telles installations et combler le manque de modèles adéquats, la SEDE a développé ImPorTun avec le soutien du SPE Neuchâtel et de l'Office de Construction de la route nationale N5.

ImPorTun se présente comme un outil de décision permettant de déterminer les concentrations de polluants à la sortie du tunnel en tenant compte des paramètres suivants : systèmes de ventilation, caractéristiques du trafic, géométrie du portail et topographie des environs, météorologie (force et direction du vent, stabilité de l'air), jet d'air vicié sortant du tunnel (vitesse, concentrations, température).

ImPorTun a été calibré au portail de la Maladière sur la N5 à Neuchâtel, à l'aide d'une campagne de mesures d'oxydes d'azote, d'ozone, de trafic, de vent et de température. Il a été appliqué à de nombreux autres tunnels aux géométries fort variées.